Éxperiences du TRI : massages et traumatismes sexuels.

La série d'articles "Éxperiences du TRI" reprend les résultats impressionnants des études de Tiffany Field, Ph.D et fondatrice du Touch Research Institute de Miami : 2 massages par semaine pendant 5 semaines, des observations médicales sur tous types de patients, pour montrer les effets du massage sur la santé.
Image

Des femmes ayant subi des abus sexuels ont été aléatoirement placées dans un « groupe massé » ou dans un « groupe relaxation ». Celles du premier groupe ont reçus 30 minutes de massage 2 fois par semaine pendant 1 mois. Immédiatement après le massage, les femmes ont déclaré être moins dépressives, moins anxieuses et leurs niveaux de cortisol salivaire ont diminué après chaque séance. Au-delà de la période d’un mois, le « groupe massé » a pu ressentir une diminution de l’état dépressif et du stress dans la vie de tous les jours. Même si le « groupe relaxation » a montré une diminution de l’anxiété et de la dépression, les niveaux d’hormones du stress sont restés inchangés, et on note une augmentation de comportements négatifs à l’égard du toucher.



Partager l'article

  • Sources

    Journal of Bodywork and Movement Therapies, 1, 65-69.

  • Auteurs

    Field, T., Hernandez-Reif, M., Hart, S., Quintino, O., Drose, L., Field, T., Kuhn, C., & Schanberg, S (1997). Lien vers l’article original en anglais