La reconversion

Né en 1980 à Bordeaux, Julien Armagnac entre sur le marché du travail en 2003 avec une licence de sécurité & qualité des télécommunications en poche. Il sera technico-commercial pour un fournisseur d'accès internet.
Après quelques années, le rythme et la qualité du quotidien ne lui conviennent plus et lui montrent que ses aspirations de vie sont ailleurs. Idée que viennent renforcer des penchants naturels pour le développement personnel de l'être humain.
Sa reconversion démarre en 2008 à l'ARTEC (belle école de massage à Montpellier), sept-cent heures pendant deux ans pour devenir praticien en techniques éducatives et corporelles par le toucher.

Un enseignement et de la lecture

Le long cursus de l'ARTEC comprend plusieurs techniques de massage connues (ayurvéda, massage assis, massage sensoriel, réflexologie plantaire, massage structurel, etc.) enseignés par des intervenants tous aussi passionnants les uns que les autres.
La cerise sur le gateau est posée par des modules de "Relations d'aide" qui insistent sur l'importance de la subtilité du toucher et de son lien direct avec notre histoire personnelle.
La méthode et l'approche ont séduit Julien Armagnac, dont le livre de chevet de l'époque est La peau et le toucher, un premier langage, d'Ashley Montagu. Dans cette ouvrage magnifique, on apprend que les humains deviennent des adultes avec ou sans confiance en eux en fonction de la façon dont ils ont été "touchés" dans la petite enfance.
Un futur métier est désormais tout trouvé ...

Quand la vie s'en mêle ...

Suivre ses aspirations, on le réalise sur le tard, c'est entâmer un chemin truffé d'expériences aussi tumultueuses que formatrices dont la destination est une version assainie et satisfaisante de soi.
3 ans de volontariat en Inde du Sud près de Pondichéry, presque décidés du jour au lendemain, ont conduit Julien Armagnac à vivre avec moins de 4000 euros de 2011 à 2014. Autant dire que l'on apprend pour toujours à se recentrer sur l'essentiel.
Et une chose essentielle découverte est de savoir identifier ses besoins de vie pour ne plus "viser à côté" quand on veut se rendre heureux. Considérer ses ressentis comme les conseils d'un proche ... Continuer de se faire plaisir chaque année avec des produits high-tech ou bien s'inscrire enfin à ce cours de photo qui nous illumine tant le regard, multiplier les sorties en famille, prendre rendez-vous avec ce thérapeute que l'on a maintes fois repoussé à demain, ou bien juste se reposer plus souvent ...
Julien vous invite à venir faire le calme en vous, laisser émerger ces ressentis si fiables et en même temps étouffés par nos quotidiens assourdissants de stress, de relations difficiles, de conditionnement. Quand on découvre ses ressentis, on sait toujours ce qu'il nous faut faire pour soi. Venez, vous les trouverez ... il se peut qu'ils flottent quelque part sur sa table de massage.

Aujourd'hui ...

Julien développe aujourd'hui la relaxation de groupe (entreprise, événementiel, psycho-social) en parallèle d'une activité en cabinet et à domicile. C'est à l'institut Anne D. (premier lieu d'exercice) qu'il a rencontré Aude Ferbos, journaliste à Sud-Ouest. Elle publie l'article suivant dans Le Mag de septembre 2016.

... et demain ?

Passionné par les pratiques alternatives de santé, Julien Armagnac envisage l'apprentissage de la nutrithérapie avec la FLMNE et ainsi privilégier la prévention-santé si simple et si efficace.
Il manifeste un interêt grandissant pour les thérapies comportementales brèves basées sur la communication non violente qui fera tôt ou tard partie de ses outils de relations d'aide.
Diffuser et réaliser un clip vidéo présentant le massage dans ce qu'il a de profond, hygiénique et parfois bouleversant pour nos natures d'être humain serait une grande joie. Alors si vous êtes cinéaste, même amateur, vous êtes bienvenu :).